logo
Home

Les objets que Péris dessine sont des objets du quotidien, brillant par leur simplicité et évoquant le milieu humble qui l'entoure : l'ampoule qui pend au bout du fil, le porte-manteau à l'ancienne, le sommier de fer, la chaise en bois ( Il a la manie de "sauver" les chaises jetées au rebut dans les rues de son quartier et les collectionne dans sa cave). Ici, une exception : la voiture ! Car Péris déteste les voitures et tout ce qui s'y rapporte. Mais sa façon de la peindre, sur fond blanc (symbole du non-être?) et comme faisant front à la nature, révèle bien sa distance par rapport à ce qu'il considère comme un fléau des temps modernes.

 

 

 

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite.

Joomla SEO by AceSEF